Type

Private commission

Location

Singapore

Timeline

03/2011 – 06/2012

Surface

350 sqm

Budget

Undisclosed

Contractor

Kolando design & contract

While flexible openness is emphasised in these interstitial spaces, each microcosm is a customised component enveloping specific needs

The desire of this project is to reconfigure the existing qualities of site and situation to incorporate the needs of a residing three-generation family in Singapore’s tropical context.

Designing for this three-generation family presented a tension between their desire for privacy and the need for domestic closeness.

Technical/service areas are organised and concealed within clearly demarcated ‘microcosms’. These microcosms are stacked and shifted upon each other. The interstitial space between it and the existing situation produces unhindered and open spaces for domestic closeness.

While flexible openness is emphasised in these interstitial spaces, each microcosm is a customised component enveloping specific needs. These components – study, kitchen, offices – can be drawn to regain privacy.

The unhindered interstitial spaces work with permeable fixtures to reconcile dwelling with the humid, equatorial weather of Singapore. These fixtures – large frames of latticed wood -promotes the movement of gentle breezes across the gradient of the site.

In one assemblage, for example, the grandparents are afforded a self-sufficient unit on the ground floor.

The recessed study in the attic, one such microcosm, is opened with viewing window’s overlooking the children’s recreational zone, allows the father’s workspace to be both secluded and embedded in the family’s daily life.

This assemblage is dressed with simple neutral materials. This final gesture reflects future opportunities for the occupants’ to exercise autonomy and ownership over this assemblage of microcosms.

This harmonious assemblage of microcosms is a synthesis between requirements of the family and the demands of the surrounding environment.

Type

Privé

Programme

Additions et modifications de maison en bande

Localisation

Singapour

Calendrier

03/2011 – 06/2012

Surface

350 m2

Budget

715 000 euro HT

Réalisation

Kolando design & contract

Alors que des espaces ouverts et flexibles sont privilégiés dans les interstices, chaque microcosme est un élément indépendant enveloppant un besoin spécifique

Le site est dans les environs légèrement vallonnés de Bukit Timah Hill qui, à 164m au dessus du niveau de la mer, est le point culminant de l’ile de Singapour. Bâtie dans les années 1980, la maison en bande est constituée de dalles préfabriquées assemblées sur site et encastrées dans le relief incliné.

L’objectif de WY-TO est de reconfigurer ce remarquable squelette et d’y incorporer les besoins de la famille y habitant, tout en restant cohérent avec un contexte tropical.
La maison accueille trois générations sous son toit. Le désir d’intimité et l’envie de proximité créent un univers de contraintes qui inspirent WY-TO dans la création de nouveaux espaces.

Les zones techniques et de circulation sont organisées en voies distinctes et dissimulées, formant des blocs fonctionnels empilés les uns sur les autres. Ces blocs donnent lieu à des espaces interstitiels généreux et dégagés qui sont propices aux interactions.
Tout en offrant ouverture et échange, l’espace se veut flexible et adaptable en fonction des besoins de circulation ou d’utilisation et peut s’intimiser par le biais d’éléments coulissants intégrés.

Le projet n’est pas seulement une proposition face au dilemme consistant à offrir un espace à la fois privé et public mais c’est également une opportunité de réconcilier l’habitation et son environnement. Le climat de Singapour étant extrêmement chaud et humide, il est impératif d’offrir un maximum de ventilation naturelle. Par conséquent, les espaces généreux ainsi que les structures perméables permettent à l’air de circuler à travers tous les étages.

Conçue selon les demandes de la famille et les contraintes de l’environnement, le résultat est une composition harmonieuse dont chaque zone intègre des fonctions répondant à des besoins spécifiques. L’unité autonome du rez-de-chaussée, par exemple, est à l’usage des grands-parents. Sous les toits, le bureau du père a une fenêtre donnant sur l’espace de jeu des enfants, lui offrant un espace isolé propre à la concentration mais aussi inscrit dans la vie de la famille.

Malgré une approche de conception par multiples strates, les matériaux choisis sont relativement simples et constituent une palette de couleurs neutre qui permet aux occupants une appropriation ainsi qu’une personnalisation de leur propre espace.